Vers la sécurité foncière en Haïti

Le CIAT travaille depuis 2010 à l’élaboration d’une politique foncière en Haïti. L’approche adoptée est holistique et veut intégrer l’ensemble des institutions impliquées dans la gestion du foncier : notaires, arpenteurs, ONACA, INARA, DGI, système judiciaire. Deux questions sont au cœur du travail en cours : comment identifier de la façon la plus claire possible les biens et les droits qui y sont attachés ? Comment créer en Haïti de la sécurité foncière, facteur puissant de paix sociale et de développement économique ? Le CIAT vous offre l’opportunité de vous informer sur les progrès du travail en cours et les premiers résultats obtenus.

Le panel est formé de :

Docteur en Sociologie, Michèle Oriol a enseigné à l’Université Quisqueya et dirigé le programme de maitrise de l’Université d’Etat d’Haïti. Elle a travaillé sur des sujets divers (collectivités territoriales et décentralisation, systèmes agraires et structures foncières, etc.), et publié divers articles et ouvrages autour de l’histoire d’Haïti. Elle dirige actuellement le CIAT en qualité de Secrétaire Exécutif.

Docteur en sociologie, spécialiste en études du développement et rédacteur en chef de la revue « Recherches Haïtiano-Antillaises » Ely Thélot a travaillé comme Enseignant-Chercheur au Centre d’Enseignement et de Recherche en Action Humanitaire (CERAH) de l’Université de Genève en Suisse et comme Chercheur Invité à l’Université de Harvard, à Boston aux Etats-Unis. Actuellement, il est responsable de l‘unité Législation, Institutions et Foncier du CIAT.